L’édition juridique

Dernier ajout : 11 juillet.

Derniers articles

Economica a désomais une vraie librairie en ligne

Vendredi 26 juillet 2013

Lire la suite »

D’après Archive.org, c’est fin 2011-début 2012 qu’Economica a lancé son "vrai" site. De 2000 à 2007, une page existait mais le site était resté "en construction". Le site est véritablement ouvert, ce n’est plus juste un nom de domaine déposé ou une page vitrine.

Tout le catalogue est consultable — attention, Economica ne publie pas qu’en droit mais aussi en histoire, gestion, économie, mathématiques, sociologie ... C’est un éditeur universitaire à l’ancienne installé dans le 15e arrondissement de Paris, publiant peu — mais souvent des spécialistes.

Les collections juridiques de traités (réputés), colloques et thèses sont là et on peut acheter en ligne.

Une bonne occasion de découvrir un fond très sélectif et de grande qualité.

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste juridique


Le groupe Lefebvre Sarrut a pris le contrôle de l’éditeur en ligne allemand Juris

Juris est aussi le fournisseur technique du "Legifrance" allemand

Mardi 25 juin 2013

Lire la suite »

En acquérant l’éditeur néerlandais Sdu [1], les Editions Lefebvre-Sarrut [2], a trouvé dans la corbeille 45,33% [3] du groupe Juris GmbH, le pionnier et le leader de l’information juridique en ligne en Allemagne mais aussi le fournisseur technique du "Legifrance allemand" (sans la jurisprudence) qu’est le site Gesetze im Internet.

Comme l’explique le site web de son fournisseur de solutions sémantiques Temis, les principaux actionnaires de Juris sont le gouvernement fédéral allemand, représenté par son ministère de la Justice, et Sdu (donc indirectement, désormais, les ELS).

Plus précisément, c’est l’éditeur du site gesetze-im-internet.de qui est l’homologue allemand de Legifrance, au moins pour ce qui concerne la publication des textes. La jurisprudence fait l’objet d’une diffusion payante, sauf la diffusion assurée par les juridictions elles-mêmes, fédérales comme celles des Länder [4].

D’après les mentions légales, la responsabilité première est celle du Ministère fédéral de la Justice, vu que c’est au "Bund" (Etat fédéral) qu’incombe la tâche d’assurer la publication des textes (c’est la Constitution qui le dit : art. 82 al. 2 phrase 2, responsabilité du Bundespräsident), mais la prestation technique est assurée par Juris [5].

A priori, Juris serait donc partenaire de nombre de sites qui publient la jurisprudence. Pour les autres, il semble que l’idée soit d’assurer une diffusion publique et gratuite des décisions, notamment l’OLG (Tribunal supérieur d’appel) de la Sarre qui est réalisé en partenariat avec l’Europäischen EDV-Akademie des Rechts (EEAR).


Le Moniteur pourrait fusionner avec Infopro (L’Usine Nouvelle, LSA)

Lundi 17 juin 2013

Lire la suite »

Selon la Lettre de l’Expansion du 17 juin 2013, le groupe Le Moniteur, éditeur du Moniteur des travaux publics et du bâtiment et de La Gazette des communes et d’ouvrages de droit, détenu par Bridgepoint [6], « serait sur le point d’aboutir sur la renégociation entamée fin 2012 de la dette de sa structure de tête, Info services holding. »

« L’accord s’accompagnerait
de l’apport de capitaux en provenance d’Infopro Digital (ex-Infopro Communications), éditeur de L’Usine Nouvelle et LSA. Objectif : fusionner les deux entités pour créer le premier groupe de presse professionnelle français ». Les actionnaires d’Infopro, dont Apax Partners, seraient majoritaires.


1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 45

Dernières brèves