Un "Data.gouv.fr" pour fin 2010 ?

Lundi 25 janvier 2010

Cité par l’article d’Antoine Bayet Data.gov.uk : des données par milliers en ligne publié le 21 janvier dernier sur le site Regards sur le numérique (RSLN, les liens sont de nous) :

« Sur le site de l’Agence du patrimoine immatériel de l’Etat [APIE], chargée de la conception de ce portail unique d’accès aux données publiques, une date est évoquée : le "Data.gouv.fr" français pourrait ouvrir "à la fin de l’année 2010".

Mais l’enjeu citoyen n’est pas le seul qui a conduit à cette mise en ligne : "Publier ces données, c’est l’occasion de créer de nouvelles opportunités de business, assure Stephen Timms, le ministre britannique du Numérique. L’industrie va pouvoir utiliser ces données de manière créative, pour développer de nouveaux services et en retirer une valeur économique." »

L’industrie, mais quelle industrie ? La première évaluation des effets de la directive sur le droit des producteurs de bases de données [1] a montré que l’industrie européenne des bases de données n’a guère progressé de 1998, date d’entrée en application de cette directive, à 2005 [2]. Sans parler du fait que les groupes anglo-saxons dominent le marché européen.

Ca me renvoie à cette brève sur le projet de Bibliothèque numérique européenne que je rédigeais en septembre 2008.

Notes de bas de page

[1First evaluation of Directive 96/9/EC on the legal protection of databases, 12 décembre 2005, format PDF, disponible en anglais seulement.

[2Extrait clé : « There has been a considerable growth in database production in the US, whereas, in the EU, the introduction of "sui generis" protection appears to have had the opposite effect. »

Répondre à cette brève

2 Messages