MS a pris chez WA ce qui manque à son moteur B ! pour tenter de contrer GG

Lundi 14 décembre 2009

Décidément, Microsoft s’accroche pour concurrencer Google. Comme à son habitude, il est allé chercher ailleurs ce qui lui manquait : ici, pour son moteur Bing [1] (B !), chez Wolfram Alpha (WA) [2] qui lui, contrairement à Google (GG) [3] et la plupart des moteurs de recherche sur le Web, utilise sa propre base de données :
Microsoft s’allie à WolframAlpha pour doper son moteur de recherche Bing, Les Echos 13 novembre 2009

Le partenariat ne concerne pas le domaine juridique, domaine que WolframAlpha ne maîtrise pas, et de toute façon, WA offre un contenu anglo-saxon et pas du tout français.

Mais ce qui est intéressant dans cette démarche de Microsoft, c’est l’idée d’utiliser des technologies différentes de celles de GG. On aimerait bien cependant qu’elles produisent des résultats différents, car, comme je l’expliquais ici, les résultats renvoyés par Bing sur les mêmes requêtes diffèrent certes de ceux de GG, mais assez peu. Les différences chez Yahoo Search sont plus nettes [4] — leur index n’est a priori pas encore celui de MS, car la signature du partenariat MS-Yahoo [5] a été repoussée.

Notes de bas de page

[2Bing, au lancement, c’est d’abord la technologie Powerset.

[3Oui, j’aime bien inventer des sigles :-) Ca va plus vite pour écrire. Et puis, ça intrigue ;-)

Répondre à cette brève