Legifrance 2008 : la cavalerie arrive un peu en retard, mais toujours à temps

Samedi 26 janvier 2008

Legifrance 2008 : après la volée de bois vert, tant sur certains blogs de juristes et leurs commentaires que sur la liste des documentalistes juridiques (Juriconnexion), la cavalerie arrive [1] :

  • « 25 janvier 2008 : concernant les arrêts publiés de la Cour de cassation, les informations relatives à la publication au Bulletin sont à nouveau en ligne. Par exemple, Publication : Bulletin 2006 II N° 379 p. 348. En conséquence, la possibilité d’interroger une décision par le numéro du Bulletin est rétablie [Jean Gasnault confirme que ça marche].
  • « 24 janvier 2008 : concernant la jurisprudence administrative, les décisions rendues depuis le 1er janvier 2007, qui n’avaient pas été versées dans le stock des décisions disponible à l’ouverture du site, vont être mises en ligne dans le courant de la semaine prochaine ».

Jean Gasnault — représentant des usagers au comité SPDDI —rapporte également deux points cruciaux :

  • « la question des URL [changement de syntaxe, syntaxe difficile à prévoir] : ces questions ont été prises en compte et des solutions sont à l’étude
  • « l’alimentation de la base de décisions rendues par des juridictions du fonds (base diversement nommée Juris, Juridice ou Jurinet) a repris à un rythme plus important. Cette base contient désormais plus de 20 000 documents. »

Il était temps.

Il reste encore beaucoup à faire :

Sur son blog, le professeur Frédéric Rolin propose de lister les bugs de Legifrance 2008 et les suggestions d’amélioration : c’est en commentaires, sous son billet Recensons les dysfonctionnements de la nouvelle version de Legifrance.

A titre d’exemple, voici la dernière remarque de GroM, un distingué publiciste blogueur (Bloghorrée) : « Plus moyen de rechercher un arrêt du conseil d’Etat en ne spécifiant que le jour et le mois [j’ai vérifié, c’est exact]. C’est dommage, c’était pratique pour chercher les arrêts dont l’année est mal retranscrite. »

Et justement, GroM vient de publier un excellent billet sur Legifrance IV.

En fait, on pourrait faire une synthèse sur Legifrance IV à partir de :

  • les billets de F. Rolin et les commentaires dessous :
  • le billet précité de GroM
  • les commentaires sous le billet de Me Eolas. Exemples :
    • « je note qu’on a perdu la recherche de jurisprudence par numéro d’article. Là, je pleure »
    • « remettez nous les références bulletin, Monsieur Légifrance » [fait]
    • « dans le nouveau Legifrance, j’ai constaté un nombre si incalculable de régressions que je me suis sérieusement demandé si le but du jeu n’était pas d’ouvrir grand la porte à des éditeurs privés qui, moyennant quelque modeste cotisation, vous permettront enfin de revenir à quelque chose de raisonnable [...] Pourquoi avoir prévu ces pavés de recherche ridicules, de 2 cm de large, dans lesquels nos mots recherchés ne sont plus qu’en partie visibles ? [...] Pourquoi ne peut-on pas effacer le surlignage jaune des mots saisis lorsqu’on copie le document sous word ? »
  • et bien sûr les messages de la liste Juriconnexion.

Notes de bas de page

[1Signalé par Jean Gasnault sur la liste Juriconnexion dans son message "Legifrance - mise à jour de la rubrique Quoi de neuf - nouveautés" le 25 janvier 2008.

Répondre à cette brève