Le premier n° du Journal of Open Access to Law (JOAL) publie un article sur le projet Legivoc de vocabulaires juridiques multilingues de l’UE — The first issue of the Journal of Open Access to Law (JOAL) publishes a paper on the multilingual EU legal vocabularies project Legivoc

Mercredi 25 décembre 2013

Vient de sortir :

Legivoc : connecter les droits dans un monde en
mouvement
/ Hughes-Jehan Vibert [1] , Pierre Jouvelot, Benoît Pin [2]

Résumé
Sur l’internet, l’information juridique disponible est essentiellement une somme de droits nationaux. Même dans un monde en mouvement, même en acceptant une approche globalisée, le droit est d’abord une affaire de cultures (de cultures nationales le plus souvent) et les concepts juridiques n’ont de sens qu’accompagné de l’environnement juridique auquel ils sont rattachés. Face à ce constat, Legivoc [site en construction] vise à être une interface sémantique entre le sujet de droit d’un État et les différents espaces d’informations juridiques qu’il sera amené à utiliser. Ce projet consistera d’abord à mettre en place un serveur de vocabulaires juridique multilingue de chacun des États membres de l’Union européenne.

Texte intégral (français, PDF)

Just published :

Legivoc – connecting laws in a changing world / Hughes-Jehan Vibert, Pierre Jouvelot, Benoît Pin, Journal of Open Access to Law (JOAL)

Summary
On the Internet, legal information is a sum of national laws. Even in a changing world, law is culturally specific (nation-specific most of the time) and legal concepts only become meaningful when put in the context of a particular legal system. Legivoc [site under construction] aims to be a semantic interface between the subject of law of a State and the other spaces of legal information that it will be led to use. This project will consist of setting up a server of multilingual legal vocabularies from the European Union Member States legal systems, which will be freely available, for other uses via an application programming interface (API).

Full text (English, PDF)

Notes de bas de page

[1Docteur en droit, chef de projet TIC, Ministère de la Justice, France.

[2Chercheurs, MINES ParisTech, France.

Répondre à cette brève