Le "business model" des grands groupes d’édition juridique selon la dépèche du GFII

Mardi 20 novembre 2007

La Dépêche du GFII du 13 novembre 2007 signale que « selon cabinet d’étude spécialisé Outsell [1], les revenus du marché mondial de l’édition juridique, fiscale et réglementaire [2] se sont élevés à 12,6 milliards de dollars en 2006 (18,8 Md €) ».

Les trois premiers groupes mondiaux (Thomson, Reed Elsevier/Lexis Nexis, Wolters Kluwer) représentent 70% de ces revenus et enregistrent une croissance moyenne (en USD) de 8,7%, supérieure à la croissance moyenne du marché.

Quelques remarques très justes de la Dépèche du GFII, des remarques rarement émises dans la presse :

  • « un trio de tête regroupant des sociétés dont les activités sont multinationales est en général sur chaque grand marché national confronté à des "challengers" locaux [...] dont le chiffre d’affaires est assez facile à documenter
  • derrière ces "challengers" que convoitent d’ailleurs les grands groupes pour renforcer leurs positions locales [...], le reste de l’édition juridique est atomisée entre une myriade d’éditeurs qui sont de grosses PME dont le CA n’excède pas les 20 millions d’euros
  • ce que ne dit pas l’étude Outsell, mais qui est bien documenté dans les résultats récemment publiés par Thomson ou Wolters Kluwer, mais aussi par des acteurs locaux tels Lefebvre-Sarrut, c’est que l’édition juridique, fiscale et réglementaire est l’un des segments du marché de l’information professionnelle les plus rentables, avec des taux de marges nette sur CA excédant 20% chez tous les grands intervenants. Cette rentabilité du secteur explique que les très grands groupes déjà cités font de l’enracinement dans l’édition juridique fiscale et réglementaire la clé de voûte de leurs portefeuilles d’activités. »

Tout le "business model" des grands groupes d’édition juridique est résumé là. Il suffit d’ajouter que ce marché est un marché de niche avec des clients qui ne serait ce que par rigueur professionnelle redoutent souvent de ne pas tout avoir lu et tout est dit.

Notes de bas de page

[1Dont les chiffres sont globalement dignes de foi selon la Dépèche du GFII.

[2Outsell inclut dans ce marché les activités de conférences et salons professionnels.

Répondre à cette brève