Le Groupe Moniteur est repris — à nouveau — par un fonds d’investissement.

Mercredi 31 mai 2006

Le Groupe Moniteur, éditeur notamment du Moniteur des travaux publics et de la gazette des communes, vient d’être racheté par Bridgepoint, un fonds d’investissement [1].

Deux auparavant, déjà, par une opération de LBO, le Groupe Moniteur avait été acheté par un autre fonds, Sagard, allié pour l’occasion à la banque Dexia (ex-Crédit Local de France) et au groupe Arnault (via ICG).

De manière générale, les éditeurs — et notamment ceux juridiques — font maintenant partie des cibles des fonds d’investissement. Souvent, il s’ensuit un important endettement du groupe reprise mais aussi un virage stratégique, plus offensif, et une dynamisation de ses affaires. C’est ainsi que le groupe Le Moniteur a fait progresser son chiffre d’affaires et son excédent brut d’exploitation, en deux ans, de 33% et 30% respectivement. Dans cette même période, le fonds Sagard, propriétaire du Groupe Moniteur, a racheté un de ses rares concurrents sur le marché de la presse destinée aux collectivités locales, le Groupe Territorial, éditeur notamment de la Lettre du cadre territorial [2].

Pour une analyse détaillée de ce rachat, sous l’angle de la place prise par les fonds d’investissement chez les éditeurs, voir notre article Les fonds d’investissement sont de plus en plus présents chez les éditeurs.

Notes de bas de page

[1Communiqué de presse du Groupe Moniteur du 29 mai 2006. Le Moniteur va poursuivre sa croissance externe avec son nouvel actionnaire / E.R., Les Echos 31 mai 2006. Pour une vue d’ensemble du groupe Le Moniteur, voir l’encadré à la fin du communiqué de presse.

[2Voir "Territorial rejoint le groupe Le Moniteur ", in L’actualité des Fusions-Acquisitions n°178 du 17 mars 2006, sur le site FUSACQ.

Répondre à cette brève