L’e-book arrive. Il est proche. Il est est là. Je le sens, je le vois, je le touche ...

Dimanche 4 mai 2008

Dans la réalité de l’édition française (juridique ou non) comme sur la liste Juriconnexion (sur la liste, François-Xavier en est le spécialiste), c’est un serpent de mer. On en parle, ça disparaît, ça revient [1], on s’en approche [2] certes ...

Quoi donc ? Eh bien les livres électroniques, les fameux e-books sur epaper. Une fois de plus, on en re-parle. Chez Jean-Michel Billaut, ex l’Atelier) : Connaissez-vous Pierre Henri Colin ? Orange remplacera-t-il les NMPP grâce au e-paper (et à 4D Concept) ? [3]. A propos, donc, de la société 4D Concept dont parlait FXM dans son dernier message à propos des e-books sur la liste Juriconnexion.

Non, je ne connais pas P.H. Colin. Mais je connais une collègue d’un cabinet d’avocats anglo-saxon dont la très récente petite enquête d’avril 2008 montre une fois de plus que nos clients internes veulent encore du papier imprimé. Je cite sa conclusion :

« Le papier a encore de belles heures devant lui et l’offre de nos centres de documentation sera encore et pour longtemps cumulative. Les deux supports restent complémentaires : le contenu en ligne permettant une approche interactive et dynamique de la documentation et le papier constituant un support concret et facilement accessible. »

Quant à moi, j’ai déjà dit [4] ce que j’en pensais [5]. Alors, juste un petit billet et s’en va ...

Notes de bas de page

[1] Message de Stéphane J. du 21 mars 2008 sur la possibilité d’utiliser la console Nintendo DS pour lire des e-books.

[2] "Rencontres avec ..." de Juriconnexion, février 2008 : Le livre juridique électronique.

[3] Blog de Jean Michel Billaut, 29 avril 2008.

[4] L’e-book juridique vu par Erik Orsenna et quelques remarques, message d’E. Barthe du 20 mars 2008 sur la liste Juriconnexion.

[5] Re : e-paper et livres électronique, 12 avril 2007 : ma réponse à FXM qui lobbyait pour l’e-Ink.

Répondre à cette brève