L’acheteur de documentation face à la hausse des prix : deux prises de position

Mercredi 3 mai 2006

Une prise de position et un témoignage, tous deux de documentalistes juridiques américains et tout est dit.

Le 2 mai 2006 sur la liste de discussion LAW-LIB, en anglais et par un bibliothécaire-documentaliste américain travaillant en cabinet d’avocats :

« Ma firme considère qu’il fait partie de mon travail [...] de ne pas laisser le budget de la bibliothèque augmenter au delà de tout contrôle, puisque cela aurait un impact sur l’état économique [1] de la firme en général, et de chercher des alternatives à ces ressources dont le prix les place d’elles-mêmes hors de l’équation coût/bénéfice. » (traduction rapide par nos soins) [2]

Le 5 novembre 2004 aux Journées Internet pour le droit :

« Négocier et comprendre les accords de licence est le nouveau défi posé aux bibliothécaires du secteur juridique. [...] Certains éditeurs facturent l’usage de leur produit sur le chiffre théorique de 100 utilisateurs alors que le nombre réel est de 30, d’autres calculent leurs tarifs sur l’utilisation simultanée. Dans ces cas, le recours aux avocats ou responsables financiers permet d’obtenir de meilleures conditions, sans indisposer l’éditeur. »
 [3]

Beaucoup de bibliothécaires et de documentalistes juridiques (et d’autres secteurs) français pourraient se retrouver dans ces propos. Les métiers d’acheteur et de négociateur de contrat d’accès à des ressources numériques ont un grand avenir en documentation.

Notes de bas de page

[1"economics" : terme sans équivalent idéal en français. Il véhicule l’idée d’allocation des ressources rares face à des besoins potentiellement illimités. Cf les définitions rassemblées par Google.

[2Message "Re : Solution to the West Publishing debacle" du 2 mai 2006 posté par David Leone, librarian, Waller Lansden Dortch & Davis. On peut compléter cette prise de position par d’autres messsages dans le même fil de discussion sur la politique tarifaire de West postés sur la liste LAW-LIB ce mois de mai 2006.

[3Communication de David Merkin, Coordinator of Library Services, Shearman & Sterling LLP, President Law Library Association of Greater New York (USA), aux Journées Internet pour le droit, Paris 5 novembre 2004.

Répondre à cette brève