Informatisation de la justice et de la jurisprudence : un spécialiste de Cassiopée au cabinet du ministre de la Justice

Mardi 23 mai 2017

Dans notre série L’e-Administration avance (pas si lentement), une information de (probablement) haute importance pour la mise en ligne de la jurisprudence. Extrait d’une dépêche AFP du 19 mai 2017 [1] (le gras et les liens sont de nous) :

« L’adjoint du directeur de cabinet [du nouveau ministre de la Justice François Bayrou] sera le magistrat Stéphane Hardouin, 45 ans, que sa carrière a conduit en juridiction mais aussi dans la haute administration.

Ancien procureur à Compiègne, il a également été directeur de l’Ecole nationale des greffes, et responsable d’un gigantesque projet informatique : la mise en place du système Cassiopée pour la saisie, l’enregistrement et le traitement des dossiers de la justice pénale.

Dans son programme de campagne en matière de justice, Emmanuel Macron a mis l’accent sur la numérisation des procédures et sur l’accès à la justice par internet.

Stéphane Hardouin était en poste depuis l’an dernier dans l’administration la plus influente du ministère, la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG). »

Notes de bas de page

Répondre à cette brève