Faux followers sur Twitter : un phénomène répandu

Mardi 23 août 2011

Un truc amusant et un peu agaçant à la fois sur Twitter est le nombre (environ 15% chez moi) de gens qui s’abonnent ("followers", comme on dit) à votre compte uniquement dans un but publicitaire. Ils ne s’abonnent pas chez vous pour vous lire. Ils désirent juste se signaler à votre présence, "vendre" leur propre compte Twitter, et espèrent faire ainsi grossir le nombre de leurs followers.

On est à la limite du spam. Comme le dit un autre blogueur, cela « [pousse] juste les gens à protéger leurs tweets ».

Là où on n’est plus à la limite du spam mais carrément dans la publicité et le "boostage" artificiel de réputation en ligne, c’est quand on achète des followers. On peut en acheter jusqu’à 30 000 pour 10 dollars US. un article du New York Times [1].

Ces faux followers peuvent sans problème représenter jusqu’à 90% de vos followers. Et leur fausseté se voit.

StatusPeople, une firme londonienne qui vend une plateforme pour interagir sur les réseaux sociaux, a développé Fakers, une application en ligne qui apprécie avec un degré de précision très correct le pourcentage de faux followers d’un compte Twitter. Sur mon compte Twitter (@precisement), par exemple, actuellement, 6% de mes abonnés seraient des comptes Twitter artificiels sans personne réelle et intéressée derrière. J’en ai supprimé [2] pas mal mais apparemment, il en reste.

Cette facilité à acheter des faux abonnés et la visibilité de cette fausseté ont été prouvées par les chercheurs du projet Pegasus Data [3]. De par sa rigueur et les statistiques qu’il montre, leur billet est vraiment à lire.

Comment les auteurs de ces ventes font-ils techniquement ? Essentiellement par des programmes assez simples et des réseaux d’ordinateurs dont ils ont pris le contrôle (appelés "botnets"). C’est ce qu’explique un article de Network World [4].

Question finale : est-ce que ça en vaut le (faible) coût ? Pas si vous êtes une entreprise ou un professionnel, selon le magazine américain Inc. [5]. Car des dizaines, des centaines de milliers de faux followers Twitter ne rapportent pas un centime ni un nouveau client à une firme ...

Sinon, pour un particulier, un tel achat en dit pas mal sur lui. C’est du moins l’avis de Mary C. Long [If You Buy Twitter Followers, You’ll Regret It / Mary C. Long, AllTwitter 17 juillet 2012.]], consultant et auteur d’un blog sérieux spécialisé sur Twitter, AllTwitter.

Notes de bas de page

[1Buying Their Way to Twitter Fame / Austin Considine, New York Times 22 août 2012.

[2Il suffit de les dénoncer comme spam à Twitter et cela leur refuse de surcroît l’accès à votre compte.

[4Inside the real economy behind fake Twitter accounts / Colin Neagle, Network World 14 août 2012. Network World est une publication du groupe IDG.

[5Does it Pay to Buy a Twitter Following ? / J.J. McCorvey, Inc. novembre 2011.

Répondre à cette brève

1 Message