Editeur juridique : Comment se rapprocher trop près de ses clients

Mercredi 14 décembre 2005

Se rapprocher de ses clients, dans l’absolu, c’est bien. Mais parfois, ça devient trop près. Certaines questions peuvent même être très indiscrètes. Exemple :

Un grand éditeur juridique, que nous ne nommerons pas, envoie à ses clients une enquête de satisfaction. Parmi les questions, celles-ci :

  • « Avec combien d’éditeurs juridiques travaillez-vous ? »
  • « Quelle position occupe [l’éditeur] dans votre budget de documentation juridique ? »

D’un strict et double point de vue "intérêt de la structure" et "intérêt du centre d’information", on peut penser que la plupart des personnes interrogés auraient intérêt à ne pas dévoiler ce genre de renseignement. Certains employeurs considéreraient même cela comme une faute professionnelle.

Répondre à cette brève