E-administration — Démarches administratives en ligne : auto-satisfecit à Bercy mais pourrait mieux faire

Lundi 14 février 2011

Selon les Echos du 14 février [1], Bercy est satisfait de l’avancée des services en ligne de l’Administration.

Extrait :

« Lundi 14 février, François Baroin, ministre du Budget et de la Réforme de l’Etat, a dressé un bilan d’étape jugé positif de l’essor de l’administration en ligne, versant numérique de la modernisation de l’Etat. Il a salué le "grand succès" d’une "révolution" qui "s’accélère", les usagers s’y convertissant de fait rapidement et avec satisfaction : les études menées par Bercy indiquent que le « niveau de complexité des démarches » ressenti par les usagers a reculé de 5 points en moyenne depuis 2008, pour s’établir à des niveaux désormais assez faibles.
Alors qu’un tiers des démarches administratives étaient disponibles en ligne en 2007, cette proportion atteint désormais deux tiers [2] et Bercy fixe un objectif de « 80 % fin 2011 ». L’Etat ambitionne aussi de réduire à 60 le nombre de ses sites Internet fin 2012, mais ce chantier semble prendre du retard (environ 500 sites aujourd’hui). [...]
Ce rendez-vous a surtout été l’occasion de présenter une nouvelle vague de 20 mesures de simplification en cours de déploiement, qui entreront en vigueur d’ici à mi-2012 au plus tard. »

Ca se développe, c’est utile et la mayonnaise commence à prendre, ça c’est clair. De là à parler de "révolution" ... Personnellement, je serais plus mitigé. Essayez donc de faire renouveler votre carte nationale d’identité (CNI) ou votre passeport [3] en ligne ! C’est une des plus difficiles démarches administratives et on ne nous la facilite guère — mais on l’a accélérée, c’est vrai. On dirait que c’est fait pour être cher et compliqué, cela apparemment pour des raisons de sécurité.

La feuilleton de la "simplification du droit" et ses (très faibles, genre rocher de Sysiphe) résultats réels laissent les juristes sceptiques. Aussi, je me demande si la simplification de l’e-administration ne rencontrera pas les mêmes limites.

Quant à la réduction du nombre de sites web, il faudrait rappeler qu’en termes de référencement et de facilité de navigation, il est bien plus aisé de trouver ce qu’on cherche en ayant plusieurs moyens ou petits sites qu’un seul gros.

Notes de bas de page

[2J’aimerais bien savoir sur quelles bases et comment ce chiffre a été calculé. Quelqu’un le sait-il ?

[3Mieux (ou pire), celui de vos enfants ...

Répondre à cette brève