Défense et illustration économique des archives ouvertes ("open access") dans l’édition universitaire

Mercredi 15 décembre 2010

The economic case for open access in academic publishing / Adam Stevenson, Ars Technica, November 2010.

Tentative de traduction en français du titre : Défense et illustration économique du libre accès dans l’édition universitaire. C’est court et tout est dit [1].

Dans le même temps, certaines archives de preprint, comme ArXiv, ont tellement grossi que leurs coûts de fonctionnement (permanents, serveurs, ...) deviennent très lourds. Mais bien moins que le chiffre d’affaires des grands éditeurs en IST.

Comme le note l’article — qui cite lui-même une étude du Joint Information Systems Committee (JISC) :

« En utilisant un modèle économique complexe, le rapport du JISC conclut que le ratio avantages-coûts pour passer à l’édition en libre accès au Royaume-Uni est de 13,9 — en d’autres termes, les avantages financiers l’emportent nettement sur les coûts. Le déplacement de l’industrie entière vers un système d’auto-archivage, comme Archiv.org, produirait un rapport avantages-coûts de 122. Toutefois, les systèmes d’auto-archivage comme Archiv.org n’ont pas de sélection et relecture par des pairs ; passer à un système semblable pourrait donc avoir des conséquences négatives pour la qualité de l’article qui ne sont pas pris en compte dans le modèle. »

Notes de bas de page

[1Je note que l’article lui-même est copyright Condé Nast. Personne n’est parfait ... ;-)

Répondre à cette brève