De l’intérêt des consortiums de bibliothèque

Mardi 16 novembre 2010

Tiens, un article sur Law.com du directeur du consortium de bibliothèques juridiques du New England Law Library Consortium (NELLCO, 108 bibliothèques de 5 pays [1]) :

Follow Our Lead ? : Collaborating with competitors may be fruitful / Tracy Thompson-Przylucki, Law Technology News November 01, 2011

Ca dit notamment ceci :

« Nous nous engageons dans des achats groupés, premièrement, pour maximiser les économies. Deuxièmement, dans nos relations avec les fournisseurs, nous centralisons partout là où c’est possible — par exemple, pour les essais de produits, les négociations de licences et de prix, la gestion de comptes clients, les renouvellements et le service à la clientèle. Cela aide aussi bien les bibliothèques membres que les fournisseurs. Enfin, nous entreprenons des projets, des programmes et des expériences qui ne seraient pas poursuivis par chacune des bibliothèques parce que leur coût et le risque seraient trop grand. »

La suite (en anglais).

Notes de bas de page

[1En France, il y a notamment Couperin.

Répondre à cette brève