Amnésie numérique

Mardi 26 février 2008

Le communiqué de l’ADBS du 31 janvier 2008 commentant le rapport Attali (PDF) pour la libération de la croissance française souligne un point crucial oublié par le rapport : « la question de la pérennité de l’information et du stockage des données au risque, majeur, de la perte de la mémoire des contenus diffusés aujourd’hui ».

La Lettre d’information du réseau Documentation de territorial.fr du 7 février commente plus loin en citant une excellente tribune au Monde de Franck Laloë, directeur de recherche émérite au CNRS, intitulée "Attention, l’humanité perd la mémoire" (accès réservé). Il explique : « le numérique est un colosse à la mémoire d’argile ».

La Lettre du réseau Documentation de territorial.fr est très pertinente quand elle écrit :

« On peut en effet de demander si le peu de motivation des sociétés fabriquant les supports de stockage utilisés aujourd’hui ne viendrait pas (un peu...) de son intérêt à voir se renouveler à un rythme régulier les besoins de leurs clients... Car Franck Laloë le souligne, nous sommes techniquement capables aujourd’hui de fabriquer des supports beaucoup plus résistants au temps et permettant de conserver des documents pour plusieurs siècles. Il ne manque qu’un peu de volonté, tant de la part des industriel et que des pouvoirs publics qui pourraient impulser des développements technologiques allant dans ce sens. »

A lire.

Répondre à cette brève